Une femme, un engagement 

Valérie Schlumberger s'installe à l'âge de 16 ans au Sénégal avec son jeune mari ethnologue. Trois ans et trois enfants plus tard, elle crée à Dakar un atelier de confection, et ouvre sur l’île de Gorée une boutique consacrée à sa ligne de vêtements. De fil en aiguille, elle rencontre de nombreux couturiers, teinturiers, brodeurs, tisserands, ainsi que des ferblantiers, des menuisiers, des potiers, des artistes-peintres, dont le savoir-faire l’émerveille.

Dix années plus tard, Valérie revient vivre à Paris.

En 1995, elle fonde la CSAO (Compagnie du Sénégal et de l'Afrique de l'Ouest) et ouvre sa première boutique parisienne. Son objectif : diffuser en France et Europe  le fruit du travail des meilleurs artisans et artistes d'Afrique de l'Ouest, tout en construisant des liens durables et équitables avec chacun d'entre eux.

En parallèle, Valérie crée l'ASAO (Association pour le Sénégal et l'Afrique de l'Ouest) , qui prend en charge la rénovation d'un ancien cinéma de Dakar, l'empire, et le transforme en un lieu d'hébergement pour les enfants des rues.

Voilà plus de vingt ans que la CSAO collabore avec les mêmes artisans, les mêmes artistes, et l’ASAO avec les mêmes intervenants sociaux. Ces deux structures stables permettent à chacun de s’épanouir ce qui n’empêche pas l’accueil de nouveaux talents, ou, dans le cadre de l’ASAO de nouvelles bonnes volontés.

La CSAO et l’ASAO fonctionnent en permanence de façon interactive entre la France, le Sénégal, et plus largement l’Afrique de l’Ouest, car certains artisans et artistes sont originaires du Mali, du Burkina-Faso, du Ghana, de Mauritanie...

Depuis 2012 Ondine Saglio, une des filles de Valérie, a rejoint l’aventure. En concordance avec les artisans, Ondine développe certains produits, coussins, sacs, afin de mieux les adapter au goût du jour.

Ondine a su revaloriser des nobles traditions ancestrales comme la broderie. En organisant des ateliers de broderie, elle a permis la formation d'environ 150 femmes dont le travail consiste à la création de coussins, de sacs et d'autres accessoires.

Après une formation, ces brodeuses, armées de patience et de minutie, ces brodeuses libèrent leur créativité.

Elles jouent avec les fils, les matières et les couleurs et fières du résultat  de ce travail rigoureux, elles prennent confiance en elles, chaque pièce étant une création unique

Auparavant sans revenus ou vivant de métiers éprouvants et précaires, ces femmes peuvent désormais subvenir aux besoins de leur famille avec un revenu régulier. Elles ont la possibilité de travailler chez elles afin de veiller sur leurs enfants, ou bien au sein de l’atelier où elles ont l'occasion de se sociabiliser, échanger, communiquer et rire en rencontrant leurs camarades et les intervenants.

Distribué par la CSAO au sein de sa boutique ou grâce à des collaborations de renoms telles Bonpoint, Sézane, Christian Louboutin, Le Bon Marché, le travail des brodeuses est ainsi valorisé ce qui leur apporte beaucoup de satisfaction. C’est ce que l’ASAO et la CSAO souhaitent et soutiennent depuis le début leur existence.

Produit ajouté à votre liste d'envie

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies